Ile Maurice

Cette année j’ai eu la chance d’aller à l’Ile Maurice avec ma famille. En vingt ans je n’ai pas eu l’occasion d’y aller une seule fois quand je vivais à la Réunion, ce fût donc une première et je ne le regrette absolument pas.

Maurice-1

L’Ile Maurice, pour ceux qui ne les savent pas, est localisée juste à côté de La Réunion et ce sont un peu des iles soeurs. A la grande différence que l’île Maurice est une pays indépendant et que La Réunion est un département français. (ça aussi beaucoup de gens ne le savent pas…)

A Maurice on parle le français, l’anglais et le créole mauricien. Il n’y a donc aucun soucis de compréhension ni aucune crainte à avoir avant d’y aller. L’île est vraiment axé sur le tourisme et tout est fait pour vous faire sentir bien.

Ici tout est fait pour que les étrangers se sentent bien et qu’ils trouvent leur compte et surtout qu’ils reviennent ! C’est vraiment à ce moment là que j’ai ressentit la plus grande différence culturelle avec la Réunion. Mon ile est très belle, mais on n’a quasiment pas investi dans le tourisme ou la manière d’accueillir les touristes pour créer une rétention des clients. A la Réunion, si on est pas francophone il est beaucoup plus de s’en sortir qu’a Maurice, et à tous les niveaux. Heureusement ça change, vite, très vite et ça s’améliore, mais on a manqué le coche et ça va être dur de remonter la pente.

Maurice-51

L’ile Maurice est plus petite que l’île de la Réunion et surtout beaucoup moins haute. Le point le plus haut culmine à 828 mètres…. Là où la Réunion culmine à 3070 mètres. Oui beaucoup de comparaisons avec la Réunion mais je ne peux pas m’en empêcher. Le plus gros avantage de Maurice c’est le fait que la quasi totalité de l’Ile est entouré d’une barrière de corail qui est assez loin pour permettre d’avoir des très larges zones de baignade et d’activités nautique.

Durant ces vacances on était logé dans le sud-ouest de l’ile juste au pied du Morne Brabant dans un resort familiale : le RIU Créole.

DCIM167GOPRO

C’est la première fois que je passais des vacances dans un resort de cette taille, tout est démesuré et ce n’est pas vraiment le genre d’endroit où j’irai en vacances mais ce fut une très bonne expérience. Je pense que le plus grand reproche que je peux faire à ce genre d’établissement c’est de vous couper du monde extérieur. On vis en autarcie totale et on ne découvre pas la culture locale. Mais je comprends très bien pourquoi certaines personnes vont dans des resorts. On est bien traité, on a rien à faire, tout est à porté de main sans même le demander parfois et on s’enlève tous les soucis des vacances en mode baroudeur à ne pas s’avoir où dormir ni quoi manger.

Il semble que nous étions dans un des endroits les moins bien en terme de snorkeling. En effet, le lagon juste au niveau de l’hôtel est vraiment très vaseux et il y a beaucoup d’algues. Après plusieurs essaies j’ai abandonné l’idée de voir des poissons ou du corail. Je ne sais pas si c’est du au fait que le lagon soit très calme (barrière situé assez loin donc peux de vagues) ou si c’est dû aux activités humaines (qui de toute façon doivent avoir un impact négatif). Néanmoins comme les activités étaient gratuites et à volonté, je ne me suis pas gêné pour faire des bonnes sessions de stand-up paddle et de kayak.

DCIM167GOPRO

Quatre Bornes et le Trou aux biches

On a ensuite loué un mini-van pour visiter la partie ouest de l’île, avec entre autre le marché de Quatre Bornes, le trou aux biches, la rhumerie de Chamarel et un petit arrêt sur un point de vue.

Le marché de Quatre borne est réputé pour son authenticité et pour la vente des tissus. Mais en ce moment le marché est en pleine rénovation ce qu’il fait qu’on n’a eu qu’une seule partie de celui-ci de disponible pour une visite. A mon goût, ce n’était pas vraiment la partie qui m’intéressait : les vêtements et le tissu.

Maurice-8.jpg

Après une petite heure de balade dans le marché on a repris la route pour le Trou aux Biches. Le Trou aux biches est un point de vue sur un ancien cratère d’un volcan où un lac à élu domicile. Néanmoins la déception était à nouveau eu rendez-vous car la végétation était tellement dense que je n’ai même pas vu le lac. Les seuls points positif étaient la vue sur le littoral est les différentes montagnes du coin et le petit lézard qui est venu nous rendre visite.

Maurice-30

Ganga Talao

La prochaine étape fut le passage par le Grand Etang, lieux le plus spirituel de l’île pour les hindous. Il s’agit d’un étang qui a été consacré avec l’eau du Gange, en tamoul il porte le nom de Ganga Talao. Le plus impressionnant au Grand Etang ce sont les statues de Shiva (80 mètres de haut) et  qui se trouvent à l’entré du temple.

Maurice-37

C’est aussi l’endroit où on peut apercevoir des macaques. Ils ne sont pas endémique de l’île mais on été introduit il y a plusieurs années. Et comme d’habitude avec les macaques il faut faire attention à ses affaires. Il n’est pas rare de les voir s’approcher d’un touriste pour lui voler des petits objets (lunettes, téléphone, casquette) et parfois même essayer de rançonner le dit objet contre de la nourriture.

Maurice-40

Une fois les statues passées on arrive au lac, il n’est pas très grand mais comme il est sacré on y pratique aucune activité. Les poissons sont donc dans un petit paradis et y prolifère. Il y a deux temples autour du lac et énormément de statues de divinité. On peut faire des ablutions dans le lac ou alors faire des offrandes ou des prières.

La boutique de maquette

Sur la route on s’arrête à LA boutique de maquette de Curepipe. C’est un peu un passage obligé pour les touristes. C’est une boutique où on fabrique les maquettes de manière artisanale et avec l’aide de personne handicapée (mentale ou physique). C’est un peu l’endroit où il faut faire ces achats de souvenirs.

Maurice-14

Chamarel

On reprend alors la route et au bout d’une petite demi-heure de route on est arrivé à l’entré de la rhumerie de Chamarel. L’une des deux rhumerie de l’île. Le domaine est vraiment magnifique et on sent tout de suite que tout à été pensé pour les touristes. La majorité des machines sont visible et il y a de nombreux tours organisés dans différentes langues.

Maurice-31

La visite commence par un petite histoire de la région et surtout le fait que le domaine sur lequel on se trouve fait plusieurs hectare et que les cannes utilisées pour le rhum viennent exclusivement de celui-ci.

Puis on passe par la partie où les cannes à sucres sont découpées puis écrasé pour en retirer le jus ainsi que les différentes cuves où le rhum prend forme. Tout est mécanique mais la chaine de production est vraiment petite, on ne pense pas une seul fois que cela permet de produit des dizaines de milliers de litre de rhum.

La visite se termine bien sûr par une dégustation de différent rhum. Dégustation qui était beaucoup trop intensive pour mon palais et mon estomac !

Maurice-56

Sur le chemin du retour on s’est arrêté sur un point de vu sur une des vallées de la région. La vue est très belle et prendre un peu d’air fait du bien après la dégustation de rhum.

Le Morne

Le Morne est le nom donné à la montagne qui se situe au sud-ouest de l’île Maurice. Cette montagne tire son nom d’une histoire vraiment tragique que notre chauffeur nous a raconté. Durant la période de l’esclavagisme à l’île Maurice de nombreux esclaves s’enfuyait des plantations et autres domaines pour se réfugier dans la montagne. Ils y avaient fondé un petit village caché pour protéger tous les esclaves qui arrivaient à s’enfuir.

Une fois l’esclavage abolie la nouvelle s’est répandu dans les bas de l’île mais pas sur les hauteurs. Il y a donc eux des expéditions pour retrouver les anciens esclaves et leur apporter la nouvelle. Malheureusement lorsque les esclaves qui avaient trouvé refuge sur le sommet de la montagne ont vu arriver les hommes blanc de loin ils ne savait pas qu’on venait leur annoncer qu’ils étaient des hommes libre. Pour eux c’était soit la mort à la tâche en tant qu’esclave ou alors se donner la mort en sautant de la montagne. La majorité a choisi de se jeter d’en haut de la falaise.

Depuis ce moment la montagne porte le nom de Morne, qui est un dérivé créole du verbe anglais “to morn” qui signifie “pleurer” mais dans un contexte funéraire.

Maurice-4

Galerie

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s